CONTACTEZ-NOUS
󰀑 05.57.29.20.20
Accueil Blog News: 2018, une année précoce
󰀄
2018, une année précoce

2018 : une année précoce !

Pourquoi parler d’une année précoce ?

Les températures élevées des dernières semaines permettent au vignoble d’avoir 15 jours d’avance par rapport à la moyenne décennale et notamment des régions plus au Nord comme la Champagne.

L’hiver particulièrement pluvieux a renforcé les nappes phréatiques. L’ensoleillement actuel et les réserves d’eau supérieure à la moyenne depuis 30 ans permettent à la vigne de pousser rapidement.

Qu’en sera t’il de la production ?

Elle sera en hausse de l’ordre de 25 % malgré le mildiou apparu au printemps suite aux épisodes orageux et malgré la grêle du printemps qui a touché à des degrés divers 7500 Ha dans le bordelais. L’AGRESTE, bureau de statistique du ministère de l’agriculture, prévoit une production viticole de 46 à 48 millions d’hectolitres. Nous serions alors au niveau de récolte de 2014 et 2015.

Quel impact sur les prix ?

L’importance de la production n’est pas forcément en phase avec les prix. La loi de l’offre et de la demande n’est pas respectée sur ce type de produit. Comme dans tout produit de luxe, c’est surtout la qualité qui impacte les prix. Ainsi la production exceptionnelle de 2016 s’est très bien vendue grâce à une qualité exceptionnelle. 2017 a fait l’objet d’une faible production, d’une bonne qualité mais inférieure à 2016. En conséquence, les prix ont baissé de 3 à 25 % selon les appellations.

Peux t’on constater une disparité entre les châteaux et les appellations ?

Oui, pour exemple la baisse dans le Médoc est de l’ordre de 10 %. Rappelons pour mémoire que la campagne primeur concerne 250 châteaux sur les 6000 du bordelais, c’est seulement 5 % du volume.
Selon Yann JESTIN, vice Président du syndicat des courtiers de Bordeaux, « les marques fortes ont plutôt bien réussies leurs campagnes, car ce sont des vins recherchés. Pour les marques moins solides, c’était plus difficile, soit ils ont baissé leur marge, soit ils ont vendu dans la durée ».Comme nous l’expliquons depuis des années, il faut investir sur les plus grandes marques afin d’obtenir le meilleur potentiel de plus value. Le millésime 2017 le démontre à nouveau. Les plus grands châteaux affichent des notes légèrement inférieures à 2016 et sont moins chers. Ils représentent une opportunité en terme de prix et certaines marques sont encore disponibles mais pour combien de temps ? Profitez de la période estivale pour faire vos emplettes…

Commentaires

Write a comment:

*

Your email address will not be published.

󰁓
󰀩 󰀭