CONTACTEZ-NOUS
󰀑 05.57.29.20.20
Accueil Blog News: L’Or rouge n’a jamais aussi bien porté son nom !
󰀄
L’Or rouge n’a jamais aussi bien porté son nom !

L’Avis d’expert de Franck Nogues, fondateur de Patriwine

Près d’un an et demi jour pour jour, le 24 juin 2016, le Royaume-Uni décidait de sortir de l’Europe. Derrière le choc politique, il était difficile à l’époque d’apprécier les conséquences économiques que cette mesure aurait.
Pour mémoire, la valeur d’échange de la livre sterling pour 1 € est passée de 0, 761 à 0,9, soit une baisse supérieure à 15%. Ça veut dire que les anglais achètent les biens en zone euro 15% plus chers qu’il y a un an !

Un marché important

En ce qui concerne le marché du vin, Londres est une place dominante. Les britanniques adorent les vins français, si bien que le marché s’est hissé à la 6ème place mondiale en volume. Les vins de valeur ne sont pas en reste et représentent 1/3 des importations. Le Royaume-Uni est le premier marché à l’export pour les champagnes. Quand on sait que les vins et spiritueux représentent le deuxième poste du commerce extérieur derrière l’aéronautique, on imagine les volumes échangés…

Evolution du prix des grands vins depuis le Brexit

Devant l’appétence des Anglais pour nos fameux crus, nous avons analysé l’évolution des cours depuis le Brexit. Pour ce faire, nous avons utilisé les données de la société londonienne Livex, qui enregistre les échanges entre professionnels depuis plus de 10 ans et publie les indices correspondants à ces opérations.

Livex 100

D’une part, analysons l’indice Livex 100. Il est mesuré à partir de 100 références, dont 75 % de grands crus de Bordeaux. Les 25 % restants représentent les plus grands vins de Bourgogne, d’Italie et d’Espagne et de Champagne pour les millésimes compris entre 1998 et 2013. Chaque vin est sélectionné pour sa note, supérieure à 95 sur 100, et la fluidité de ses échanges. Les millésimes de plus de 25 ans sont écartés faute de volume et d’échanges suffisants. Il en va de même pour les « primeurs » puisque seuls les vins issus d’échanges réels sont cotés.
Ainsi, on constate une progression de l’indice Livex 100 de 262 à 308,03, soit plus de 17% en un an et demi !

Livex 1000

Pour sa part, l’indice Livex 1000, comme son nom l’indique, mesure l’évolution des prix de 1000 vins, dont :
500 grands vins de Bordeaux
100 Bordeaux de légende, comme les 1982
150 des plus grands vins de Bourgogne
50 champagnes parmi les plus prestigieux
100 des meilleurs vins du Rhône
100 des meilleurs vins d’Italie
50 vins choisis parmi les plus grands vins du monde
Il était à 100 en décembre 2003 et cote actuellement 321,2. Cela donne une appréciation moyenne annuelle de 8,70 %. Entre juin 2016 et aujourd’hui il est passé de 261 à 321,2, soit une progression supérieure à 23% en un an et demi ou encore plus de 15% par an…

Explications

Contrairement à ce que l’on aurait pu penser suite au vote des Anglais, les prix ont progressé de manière plus significative qu’à l’accoutumée.
Il y a 2 explications majeures à l’envolée de ces indices :

  • soit les acheteurs craignent une augmentation des taxes douanières lors de l’application effective du Brexit et préfèrent réaliser leurs achats avant
  • soit les Britanniques considèrent les grands vins comme une valeur refuge et se sont précipités sur nos plus beaux crus. L’or rouge n’a jamais aussi bien porté son nom !

Commentaires

Write a comment:

*

Your email address will not be published.

󰁓
󰀩 󰀭